Jean-François LAMOUR et Pierre DURAND, 30 ans après Séoul (via @Olbia_leblog)